Home & news
audemars piguet bapic new v.p of latin america industry news replica 0855
audemars piguet in michael bastians runway show replica 0947
audemars piguet millenary carbon one tourbillon chronograph new replica 0891
audemars piguet new watch royal oak skeleton replica 0948
ball watch conductor transcendent new replica 1043
ball watch engineer master ii diver world time new replica 1047
base jumper sets altitude record wearing suunto watch replica 1101
basel 2011 preview tissot seastar 1000 replica for diving replica 1102
discount ralph lauren polo shirts polo
discount ralph lauren polo
Chronique - Comment devenir un homme | watch Tradition La traduction de la «science chinoise» par Philippe Couplet conservee a la Fondation Martin Bodmer est en reliure d'epoque, en parchemin ivoire, avec estampe a froid. Elle fut publiee en 1687 sur l'ordre de Louis XIV. La gravure, p. CXVI, represente Confucius, dans le Faculty imperial, avec de element et d'autre les noms de dix traites.
En 1687, un jesuite, Philippe Couplet, livrait la toute premiere et remarquable traduction en langue latine de la «science chinoise» du premier des «philosophes» chinois, Cum Fu Çu, que nous appelons Confucius. Elle etait accompagnee d'une vie de celui-ci entre 551 et 479 avant notre ere, ainsi que d'une monumentale desk chronologique de la monarchie chinoise depuis l'annee 2952 avant J.-C. jusqu'en 1683 apres. L'equipe de traducteurs reunissait trois autres peres de la compagnie de Jesus, Prosper Intorcetta, Christian Herdtrich et François Rougemont. L'ouvrage etait conçu «pour le additionally grand bien des Missions orientales et de la Republique des lettres». Nous l'offrons au general public, disait en compound la preface, «non pas pour montrer aux hommes europeens la sagesse chinoise, mais pour qu'il soit consulte par les candidats des Missions orientales afin de fournir les armes par lesquelles, sous la conduite du Christ, ces nations soient non seulement vaincues par vous, mais encore se rejouissent de l'etre.» Le pere Couplet presentait ensuite les Cinq Classiques «de la doctrine et des principes politico-moraux» transmis par Confucius a la posterite et herites par lui-meme de la tradition des legislateurs: le Livre des paperwork historiques, les Odes et poemes, le Livre des mutations (qu'il juge obscur et dont il commente longuement les sixty four hexagrammes a partir du yin et du yang, de l'imparfait et du parfait, du trait interrompu et du trait continu), les Annales des printemps et des automnes, le Traite des rites.Suivent les traductions de trois livres: La Grande Doctrine, Ta'Hiô (Da Xue), et L'Invariable Milieu (ou l'aurea mediocritas de Ciceron selon le bon pere), Chum Yûm (Zhongyong), deux ouvrages qui sont extraits du Traite des rites, et surtout les Entretiens, Lunyu, les discussions a bâtons rompus entre le Maître et le Disciple, où «pour la premiere fois dans l'histoire chinoise se fait entendre la voix de quelqu'un qui parle en son propre nom, a la premiere personne» (Anne Cheng).Une muse pour les LumieresL'ouvrage du pere Couplet eut un retentissement certain. Il fut traduit en français l'annee suivante, puis en anglais en 1691. Presentee comme l'oeuvre d'un «philosophe», la pensee pratique des Entretiens, dont les dix functions occupent 159 web pages du quantity, sera une resource d'inspiration pour d'autres philosophes, ceux des Lumieres. La pensee de Confucius est, en effet, centree sur l'homme et la notion de l'humain est son enjeu fondamental et authentic. Etre un homme, cela s'apprend, doit s'apprendre. Notre mother nature est perfectible et cette humanite qui nous definit en propre est une realite qui, avant tout, se construit. «Apprendre, c'est apprendre a faire de soi un etre humain», ce qui n'est jamais donne de primary abord! Confucius comme Diogene pourrait dire: «je cherche un homme!» C'est une demarche ethique, une exigence au premier chef vis-a-vis de soi, une loyaute qu'on se doit a soi-meme.Mais apprendre est une working experience de vie qui suppose l'echange avec autrui, c'est-a-dire une relation de reciprocite, une «mansuetude», une maniere de faire sa area a l'autre en sachant se mettre a sa spot, ce qui modere en soi le pulsionnel, invite a la recherche d'un equilibre, d'une moderation, d'une voie juste qui est celle du juste milieu entre les tensions opposees et contradictoires: «ce qu'on ne want pas pour soi, ne pas le faire a autrui.» Alors affleure ce que le sage appelle de ses voeux et qui est au centre de son enseignement, le ren, la qualite humaine, le sens de l'humain. Le caractere chinois de ce mot est compose du radical «homme» et du signe «deux»: l'homme ne devient humain que dans sa relation a autrui. Le ren traduit le souci des uns pour les autres du fait qu'ils vivent ensemble et le ceremony, li, l'autre mot-cle de cette pensee, est ce qui donne forme exterieure et beaute sensible a cette intention interieure, laquelle est conscience et respect de l'autre. Ce qu'illustre exemplairement la piete filiale, pierre d'angle et modele du lien social. Où Confucius rejoint le pieux Enee de Virgile.Charles Mela, directeur de la Fondation Martin BodmerFondation Martin BodmerCologny19-21, chemin du Guignard.Tel. +41 22 707 forty four 33www.fondationbodmer.orgTribune des Arts - Fevrier 2009 - No 369